Sillousoune?

Parfois complexe jamais compliqué, SillouSoune n’est pas un artiste maudit. Il n’est ni torturé, ni malheureux, bien au contraire ! Un parcours riche : dessin, graphisme, multimédia, enseignement, communication, expositions, musique, écriture, humanisme … Un bonheur aujourd’hui atteint et pleinement assumé !

serie2011-01-zoom3La partie visible de son iceberg en perpétuel mouvement est fondamentalement créative. Le dessin en est le fil rouge.
Dans sa série des « Oxymores », Sillousoune malaxe à sa façon le fascinant rapport entre les conventions liberticides et le salvateur lâcher-prise.

 

 

zoom-bestiole

 

 

Il prend aussi un plaisir simple à en procurer aux spectateurs qui découvrent ses « Bestioles ». Tantôt réalistes, tantôt imaginaires, elles sont souvent facétieuses et évoluent dans un univers mariant délicatement nature poétique et humour décalé.

 

 

UN PEU D’HISTOIRE …

1 an
Électrocution digitale. Résultat : « prédispositions énergétiques » concentrées dans la main droite. Elles s’expriment depuis, sans discontinuité, dans des activités artistiques, en particulier picturales.
3 ans
Feuilles, cartons, avant-bras des copains, semelles de chaussures : autant de supports disponibles pour laisser libre court à ses premiers dessins.
6 ans
Invasion des marges des cahiers. Dessins surtout au trait, noir, figuratifs. Crayons papiers, « rotrings » (stylos à plume tubulaire, destiné à tracer des traits calibrés), feutres fins. Pas de couleurs.
12 ans
Négocie l’usage exclusif du mur gauche du long couloir menant à sa chambre. Le recouvre de dessins, jour après jour. En fait de même avec ses jeans et ses vestes.

Et après ? A vous de le découvrir en vous promenant dans le site !